Accueil » GPEC Numérique – Digitale

GPEC Numérique – Digitale

Print Friendly, PDF & Email

(La gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences dans la transformation numérique et digitale)

Un audit de 6 jours sur trois mois pour préparer la mise en œuvre de votre transition.

Méthodologies : Design Thinking et Méthodes Agile de gestion de projet

Avec au cœur de la réflexion stratégique :

  • La compréhension des enjeux par tous ;
  • L’anticipation des niveaux de risques ;
  • L’accompagnement à l’adoption des usages numériques en interne et dans la relation clients ;
  • la compréhension des nouveaux comportements des consommateurs ;
  • L’évolution des pratiques ;

Au travers des 4 grands enjeux des entreprises :

Le process du diagnostic : 3 étapes clefs

DIAGNOSTIC DU NIVEAU DE POSITIONNEMENT DIGITAL ET DÉMARCHE DE PROJET DE TRANSITION DIGITALE, EN DEUX ETAPES :

La première étape est de former, amener les compétences, les éléments de langages nécessaires à la compréhension de l’environnement digital et de l’ensemble des préconisations pour la transition digitale. D’amener une vision prospectiviste à la direction et/ou les membres du CODIR. De lui donner la capacité de réflexion et de décision dans cet environnement changeant et évoluant rapidement. D’amener l’entreprise dans une démarche innovante, créative, agile.

Il s’agit d’amener les entreprises dans une démarche pragmatique et correspondante aux enjeux des évolution actuelles. Il faut comprendre les évolutions de la clientèle et de la relation client digitalisée, faire évoluer les outils de relation client, de gestion et de production pour gagner en parts de marchés.

A travers un questionnaire et un dialogue avec le CODIR, nous amenons l’entreprise à s’interroger par elle-même sur ses enjeux  et à faire l’inventaire de ses outils et compétences digitales. Nous l’amenons aussi a répondre à la question : « suis-je prêt pour une transition digitale ? ». Et nous lui faisons visualiser son positionnement digital graphiquement, permettant de mesurer les écarts et d’identifier les actions à mettre en œuvre.

La seconde étape est d’impliquer les acteurs de l’entreprises. Cela ne peut-être fait sans une compréhension globale dite vision à 360° et sans faire évoluer les compétences. Les outils digitaux nécessitent d’être adoptés, et utiliser par les équipes dans tous les domaines de l’entreprise c’est ce qui favorise l’agilité, la créativité et l’innovation nécessaires à l’entreprise digitalisée.  

Les études démontrent la résistance au changement des équipes. Nous avons choisi l’implication des acteurs et la pédagogie dans notre démarche de diagnostic au travers de plusieurs outils.

ACCOMPAGNEMENT OPÉRATIONNEL INDIVIDUALISÉ DIT GESTION DE PROJET DIGITAL :

La troisième étape Le plan d’action réalisé au travers la première étape reprend les recommandations des études menées et les solutions stratégiques retenues par le dirigeant et/ou les membres du CODIR.

Mise en œuvre du plan d’action avec l’intervention d’un consultant territorialdédié « maitre d’œuvre » du projet de transformation digitale. Le consultant territorial avec le dirigeant et ou les membres du CODIR identifient et sélectionnent les experts de proximité, les partenaires dans chaque domaine d’intervention retenu par le plan stratégique et le plan d’action établi. Le consultant territorial assure la gestion de projet pour l’entreprise.

Il s’agit d’accompagner le dirigeant et/ou le CODIR dans la mise en œuvre du projet à travers différentes actions en lien avec le diagnostics et le plan d’action validé. Et de faire monter les équipes en compétences digitales.

Pourquoi avoir Conçu ce produit :

Un changement nécessaire vécu comme une contrainte

D’après les propos des dirigeants la transition digitale est arrivée très vite. Elle est complexe, nécessite de traiter un volume d’informations important qui nécessite des connaissances et des compétences spécifiques. Ces dernières années ont été axées principalement vers l’évolution des outils numériques que je qualifierais de « Hardware* », le « Webmarketing **», et l’automatisation dans l’industrie et quelques autre secteurs. Depuis peu arrive la révolution des « softwares » qui reste globalement incomprise.

Certains entrepreneurs qui avaient pourtant investi ont vu leurs investissements rapidement mis en situation de désuétude, conseillés parfois par leur propre DSI. Les résultats se sont fait attendre. Ou bien il n’y a pas eu de résultat car trop tardifs face à des technologies et des usages clients qui ont évolués à grande vitesse. Il y a donc une peur d’investir, d’autant que nombreux sont ceux qui se « fait avoir » par des prestataires peu scrupuleux ou incompétents***.

Il y a un manque de lisibilité des solutions, la digitalisation est en réalité cloisonnée en « tuyaux » de solutions, la robotisation, la production, la logistique, le webmarketing, le commercial, le RH, la gestion d’un autre et les solutions sont rarement compatibles entre les différents services, peu conviviales et contraignantes. Les différents prestaires ou conseils (internes ou externe) agissent chacun dans leur domaine d’expertise. Les dirigeants se plaignent d’une opacité des conseils et d’une « guerre » des compétences****.  Enfin trois points relevés par de nombreux dirigeant sont :

  • Des expériences décevantes de déploiement d’outils, qui n’ont pas, peu ou insuffisamment été adopté par les équipes ;
  • Des outils multipliés, peu compatibles entre eux, qui ne permettent pas une lisibilité de l’activité réelle ;
  • Une perte de la maitrise de leur entreprise faute aux outils numériques, trop complexes ou trop nombreux, ou non adoptés.

Les dirigeants disent ne pas maitriser cette évolution digitale, malgré de nombreuses sources d’information et se disent dans l’incapacité d’avoir une vision claire, objective et pragmatique. Leur crainte est aussi dans la capacité de leur équipes à évoluer vers de nouvelles pratiques. Ils sont dans l’incapacité de répondre à leur nombreuses questions . Ils disent n’avoir personne pour les orienter dans cette démarche, conscient que le webmarketing ou la robotisation seule est insuffisante.

Un changement dans mon métier

Nos connaissances de consultant sont partout, disponibles pour tous, chacun peut y avoir accès et se les accaparer. Ne croyons pas que les dirigeants n’ont pas conscience qu’ils doivent évoluer, que c’est un passage obligé pour leurs entreprises. Cette transition ils savent qu’ils doivent la mettre en œuvre. Les nouveaux services d’accompagnement et de conseils doivent être conçus pour favoriser les démarches digitales et l’amplification des performances des entreprises en terme de croissance et de rentabilité.

Il ne s’agit plus de conseiller mais de faciliter les usages, de coacher.

Il ne s’agit pas de vendre des solutions en tant que consultant mais de faciliter les choix. Les nouveaux services d’accompagnement et de conseils doivent être conçus pour donner une vision 360° de l’impact des outils numériques tant « hardware » que « software » et surtout des impacts sur la GPEC et sur la stratégie de l’entreprise.

Il s’agit de mettre en œuvre un accompagnement opérationnel auprès des entreprises, après avoir évalué l’environnement de l’entreprise. Il s’agit de mettre en œuvre un plan de gestion de projet et d’ accompagnement impliquant l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. De démystifier la digitalisation, de faire adopter les usages en interne. Il s’agit de rassurer.

•(GED, Scanner, Copieurs, PC, serveurs, fibre, téléphonie, … j’y inclue les outils ERP et de gestion jusqu’à présent peux conviviaux et difficiles à mettre en œuvre), …
** J’y Inclue les réseaux sociaux et plateforme d’avis clients, l’inbound marketing, la gestion de leads; etc…
*** Sites web, informatique, copieurs, trop cher, désuets, pertes de données, perte de l’image de l’entreprise ou de son nom de domaine, mauvais conseils d’achat ou de solutions, dépendance à un prestataire, vente de mises à jour ou de prestations supplémentaires non prévues, cout des consommables,. Absence de SAV,…
**** Interview de 150 dirigeants de PME de +50 salariés dans 7 secteurs d’activité.

Laisser un commentaire

offre 360 methodes agiles